26 juillet 2007

L'HISTORIQUE DU 174°R.I. EN B.D.

Posté par vfrederic62 à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2007

HISTORIQUE DU REGIMENT

Formé le 11 Février 1915, par ordre n°2882 du 8 Février du Général Commandant en Chef, créant la 48° Division, composée des 95° et 96° Brigades, de nouvelle formation avec 2 bataillons tirés du 170° Régiment d'infanterie, alors stationné dans la région de Retheuil (Aisne) et un bataillon de marche venu de Langres, et fourni par le 21° Régiment d'infanterie.Le 174°RI, commandé par le Lieutenant-Colonel VERET forme, avec le 170°, la 95°Brigade d'infanterie.Un mois à peine après sa formation, pour ses débuts, le 174° prend une part très... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

SUITE

Engagé à deux reprises différentes sur le front de bataille de la Somme, le 174°RI, que commande toujours le lieutenant-colonel Dubois, livre plusieurs combats avec un allant et un entrain remarquables. Le 7 aout , d'un élan superbe, il s'empare du bois de Monacu, et emporté par son entrain endiablé, le régiment dépasse l'objectif qui lui était fixé et capture 230 prisonniers, il s'accroche au terrain conquis et s'y maintient malgré les violentes contre-attaques de l'ennemi qui subit des pertes sérieuses.Le 12 septembre, il attaque et... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

SUITE 1

La fin du mois d'Aout est marquée par une activité croissante de l'ennemi.Son artillerie surtout fait un usage considérable d'obus à gaz, qui rendent le séjour dans les tranchées assez pénible et nous causent des pertes regrettables. Il faut maintenir l'ennemi en haleine, préparer le régiment à une grande offensive qu'on sent proche.Cependant, il faut etre partout pret à contenir une contre-offensive, toujours possible de l'ennemi. La tache du régiment consiste donc à améliorer les positions et à tenter des coups de main. Le 29 Aout ,... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

SUITE 2

Les tanks pris à partie par l'artillerie ennemie, ne peuvent dépasser le bois du COUPERET, pour éviter des pertes inutiles. Le Lieutenant-Colonel, après reconnaissance minutieuse du terrain et entente du Capitaine FRENOT, monte une attaque brusquée, après une préparation courte et violente d'artillerie. Cette attaque se déclanche à 11h30. Le Capitaine BRILLAUET court littéralement après les obus, il pénètre à la tete de sa Compagnie (10°) dnas la tranchée de WIESBADEN, où il fait 200 prisonniers.Le Bataillon poursuit son avance,... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

suite 3

A 9 heures, les bataillons de tete ont atteint les objectifs, la journée est employée à réduire les centres de resistance dépassés qui, à chaque instant , se révèlent dans ce terrain accidenté et boisé que celui qui ne l'a pas vu ne peut se représenter. Le Régiment voisin , n'ayant pu progresser aussi rapidement. Le 174°R.I. doit agir dans le secteur de droite . Là encore, il fait de nombreux prisonniers et fait ampte moisson de mitrailleuses. La compagnie RUMEAU, emportée par son élan , se lance à l'attaque d'une batterie de 77... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

SUITE 4

N'a-t-il pas tressailli, d'un haine vengeresse en travarsant Reims, la cité détruite ? Le 22 Octbre , le Régiment bivouaque aux abords de Neuchatel, après avoir traversé le champs de bataille du Godat, de Mai 1917, le passage de l' Aisne, rendu très difficile par les destructions opérées par les Allemands dans leur retraite , imposée par la fougues des braves poilus. Grace à la bonne volonté de tous, toutes les difficultés matérielles sont surmontées , le Régiment s'installe dans de bonnes conditions aux emplacements qui lui ont été... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2007

SUITE ET FIN

A 4 heures, le 174°R.I.pénètre de vie force dans Chaumont-Porcien, devant lequel notre cavalerie est arretée, libère une population Française de 600 habitants et s'installe aux avant-postes à l' Est de cette localité. Le 7, la poursuite continue , le Régiment fait un bond en avant d' un quinzaine de kilomètres et vient s' établir à Montmeillant, le 9 il est relevé et cantonne à Saint-Fergen, c'est là que le touche la nouvelle de l'armistice qui met fin aux hostilités. Le 174°R.I. cantonne le 12 dans la montagne de Reims, le 13 près de... [Lire la suite]
Posté par vfrederic62 à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]